LES P'TITES HISTOIRES
Pour les Petits et Grands N'enfants ...

LES PIERRES JAUMÂTRES DU MONT BARLOT  par F. François

   Sur le Mont Barlot, sur la commune de Toulx-Sainte-Croix, dans la Creuse, à une altitude approchant les 600 mètres, se dressent une quarantaine d'étonnants blocs de granite : Le chaos des Pierres Jaumâtres, entassement de rochers aux formes étranges, remarquables par leur taille.
Le site est classé depuis près de 80 ans, est très caractéristique parce que vierge et rare.

   La nature y a tous ses droits et la végétation a repris possession des lieux. La forêt forme un écrin. Ni routes, ni lignes électriques, ni constructions, ne sont venus perturber l'ordonnancement des pierres.

   Rare, parce qu'il existe de nombreux autres lieux en France où l'on trouve des rochers ruiniformes, mais aucun n'a la caractéristique d'avoir ses blocs granitiques posés au sommet d'une colline, dominant ainsi les terres avoisinantes.

   L'origine de leur nom viendrait de "Pierres aux Mâtres". Les Mâtres sont les déesses et mères gallo-romaines, à l'origine de la légende des fées.

Les légendes ont pris possession des lieux et stimulent l'imaginaire
Chacun des blocs ou monticules reçurent un nom de baptême évocateur : Le Pain de Sucre, Les 2 Jumelles, L'Autel des Sacrifices Gaulois, La Balançoire, Le Berceau du Diable, ... et un grand nombre de cartes postales anciennes les représentent. Grâce à la taille des humains, nombreux à visiter ce site, on peut tout à fait se rendre compte de l'énormité de ces blocs.

   Apres avoir cheminé 700 mètres à travers bois, fougères et murs de pierres sèches, vous apercevrez la première pierre du site TARANN, Dieu du tonnerre appelé encore BOULE DE BEURRE.
Un peu plus loin les PAINS DE SUCRE sont formés de trois blocs qui proviennent d'un seul et même morceau. Des rainures semblent avoir été creusées sur toute la longueur des pierres. Erosion ? Intervention humaine ?
Près des PAINS DE SUCRE, à coté de la pierre en équilibre ou BALANCOIRE vous rencontrerez LE BERCEAU DU DIABLE, ce bloc qui mesure 25 mètres de long est aussi appelé AUTEL DES SACRIFICES GAULOIS. Ce groupe possède plusieurs bassins creusés dans le granit.
Le plus curieux de ces mastodontes est sans nul doute LA BASCULE ou TEUTATES, dieu des arts et des routes. Ici la légende dit que le roi Arthur, chef de tous les Celtes, venant se ressourcer, rencontra la fille de Drius, chef des druides. Cette jeune femme lui donna sa fille Tulla qui, sur les recommandations de son père, devait épouser le plus vaillant des chevaliers celtes. Des années plus tard, ces fiers guerriers s'entre-tuèrent pour Tulla. Les dieux déclenchèrent alors un cataclysme, pour en finir avec cette princesse hautaine et sans cœur qui laissait s'entre-tuer des hommes. Le ciel s'ouvrit, Tulla, les chevaliers, la ville de Taricum, tout fut englouti.
Certains disent que le trésor de Taricum dort patiemment sous la pierre nommée HESUS, dieu de la guerre. Elle est appelée aussi LA BOUSSAQUINE, d'où le pays boussaquin se laisse contempler...

   Au début du XIXe siècle, l'homme politique et historien Jean-François Barailon prétend que ces pierres ont été sculptées par des druides gaulois pour y célébrer des cultes « mystérieux et sanglants ». Cette théorie, populaire à l'époque, sera réfutée par Prosper Mérimée puis Pierre de Cessac.

George Sand a situé aux Pierres Jaumâtres son roman "Jeanne"(1844). Il en parle ainsi :
" Ces blocs posés comme des champignons gigantesques sur leur étroite base, ce sont les menhirs, les dolmens, les chromlechs des anciens gaulois, vestiges de temples cyclopéens... autels effroyables où l'on égorgeait les prisonniers et les esclaves pour apaiser les farouches divinités. Des cuvettes et cannelures, creusées dans les angles de ces blocs semblent révéler leur abominable usage et avoir servi à faire couler le sang..." .
   S'il est certain que ces blocs rocheux furent utilisés très tôt par les civilisations primitives comme lieux de culte, il ne faut oublier, non plus, qu'ils doivent leurs formes étranges à une érosion naturelle pour ce type de minéral...




  Vous avez une P'tite Histoire à raconter ?... Envoyez-là grâce à notre formulaire  



www.pierres-info.fr - Mentions légales - Date de publication : dimanche 24 octobre 2021 - Tous droits réservés